Nous utilisons des cookies afin d'optimiser la conception et la performance de nos sites internet. En continuant à naviguer sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus sur nos cookies et la manière dont nous les utilisons.

Actualités et Événements...

Retour aux Actualités 12/04/2013

Conférence FORUM autour de François Baroin

L’ancien ministre du Budget puis de l’Economie sous le gouvernement de François Fillon est intervenu le 9 avril sur le thème « Crise mondiale : vers une restructuration économique ».

Accueilli en début de conférence par Philippe Courtier, directeur général d’EMLYON Business School, François Baroin a, du fait de sa fonction d’ancien locataire de Bercy, longuement été questionné par les étudiants de l’école sur les thématiques liées à l’économie : crise chypriote, couple franco-allemand, forces et faiblesses de la monnaie unique, surendemment des pays de la zone euro…

Pour François Baroin, le constat majeur est que « s'il y a un enfant malade de l’économie mondiale, c’est bien l’Europe ». Celui qui s’est longtemps distingué comme une voix dissonante et chiraquienne de la précédente majorité estime qu’il est illusoire de penser que l’intégrité de l’euro sera garantie si deux conditions ne sont pas respectées :

  • Les gouvernement européens doivent se concentrer sur les politiques de désendettement.
  • L’harmonisation fiscale des états membres doit devenir une priorité pour la Commission européenne.

Autre challenge de taille, favoriser le retour à la compétitivité, un mal bien français et que l’Allemagne a réussir à conjuguer, au prix toutefois d’un « effort social considérable » (stagnation des salaires, hausse du chômage partiel et de la précarité…).

L’EUROPE DOIT RESTER UNIE

Ce chapitre sur la compétitive a permis à François Baroin de rappeler l’importance du couple franco-allemand. Sans l’Allemagne, la France « ne pourra pas créer des conditions de relance car elle a besoin de sa puissance et de son autorité ».
Il a également donné son avis sur l’éventuelle sortie des Britanniques de l’Union européenne. Une perte qui serait à la fois « diplomatique et économique » pour les deux parties.

LES ANECDOTES D’UN ANCIEN MINISTRE

L’évocation des relations entre les dirigeants des « grands de ce monde » par François Baroin à été l’occasion pour l’auditoire d’apprendre quelques anecdotes que l’on entend rarement venir de la bouche d’un homme politique. Celles-ci ont contribué à plonger la salle dans une bonne ambiance générale.

Barack Obama ? « Très grand, un regard perçant, à l’écoute de ses partenaires et un charisme impressionnant ». Angela Merkel ? Un leader dont « le parcours et l’autorité naturelle qu’elle dégage vous amènent à réfléchir à deux fois » avant de prendre des décisions. Jérôme Cahuzac ? « Une personne compétente et un adversaire politique redoutable », dont l’affaire du compte bancaire caché secoue « très fortement » le paysage politique français. 

  • Découvrez l'association étudiante FORUM

Accès aux archives


Flux RSS Actualités
Flux RSS Evénements