Nous utilisons des cookies afin d'optimiser la conception et la performance de nos sites internet. En continuant à naviguer sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus sur nos cookies et la manière dont nous les utilisons.

Actualités et Événements...

Retour aux Actualités 20/04/2016

Découvrez le témoignage de Sophie, étudiante du MS Entreprendre et co-fondatrice de Synbud !

Pouvez-vous nous parler brièvement de vous (formation universitaire, d'où venez-vous, expérience professionnelle/stages, etc.) ?

Après avoir beaucoup hésité à partir en arts appliqués après le bac, j'ai finalement opté pour l'université afin d’effectuer une double-licence en droit et histoire de l'art à Paris 1. Cette formation est une révélation : j'adore l'histoire de l'art telle qu'enseignée à la fac, et je me surprends aussi à aimer le droit. En revanche niveau avenir professionnel, c'est encore flou. 

Pour des raisons personnelles, je change de ville à la fin de ma L2 et je continue ma L3 à Lyon. J’effectue alors un stage chez un commissaire-priseur mais le métier auquel ma filière me prédestine à priori ne me plaît pas tant que ça.

Arrivée à la fin de la L3, toujours impossible de choisir entre le droit et l'histoire de l'art pour le Master 1. Ce sera donc les deux ! À cette année chargée, je rajoute un stage dans une galerie. Encore raté, le métier est très intéressant mais je ne me vois pas passer toute ma vie là-dedans.

Des bonnes notes, des stages dans le milieu du marché de l'art et une grande appétence pour ce secteur malgré le flou concernant mon projet professionnel me poussent à intégrer un M2 Droit et Fiscalité du Marché de l'art. Une année extraordinaire, très formatrice et pourtant, dès le début, je sais que je ne vais pas faire du marché de l'art mon métier.

En effet, deux mois seulement après ma rentrée en M2, je postule au Mastère Spécialisé® Entreprendre d’emlyon business school.

Ce que je veux faire ? Sortir du côté encore assez théorique de mes études pour me plonger dans la pratique. Aucun stage ne m'a plu à 100% ? À moi de le forger pour qu'il me corresponde vraiment !

Un dernier stage chez un expert en œuvres d'art histoire de valider mon M2 et me voilà en route pour emlyon business school !

  • Pourquoi avez-vous choisi le MS Entreprendre d’emlyon business school ?

J'ai choisi le MS Entreprendre car je ne voulais pas aller dans une école parisienne, d'une part parce que je ne comptais pas remonter sur Paris et d'autre part parce que j'estimais, et c'est toujours le cas, qu'il est plus facile d'entreprendre, au début, en dehors de la capitale. Ensuite, emlyon business school est clairement tournée vers l'entrepreneuriat : son ancienne signature, sa nouvelle encore plus et plus largement toutes ses propositions éducatives le montrent. La portée de l'incubateur emlyon business school était également un critère de choix important.

  • Quels ont été les points forts de votre expérience au sein de ce MS ?

Sans aucun doute la diversité des profils ! Après 5 ans de droit et d'histoire de l'art, être mélangée à des profils d'ingénieurs, d’écoles de commerce ou de gens ayant déjà travaillé n'a pas de prix. La possibilité de porter mon projet de création d'entreprise, visant à démocratiser l'accès à la culture, a également été un point déterminant. Les intervenants - professionnels ou enseignants - étaient particulièrement pertinents, intéressants voire challengeants. Enfin, la possibilité de partir à Boston dans un premier temps, et à Shanghai ensuite, est juste exceptionnelle.

  • Pensez-vous que ce MS vous aidera dans la réalisation de  votre projet professionnel ? Et si oui, comment ?

emlyon business school m'a permis de me conforter dans mon choix de carrière en entrepreneuriat. Le MS permet de dédramatiser la création d'entreprise. J'ai pu porter mon projet de création d'entreprise durant l'année, et grâce au bouche à oreille d’amis et de connaissances, j'ai rencontré mon associé actuel. Notre première entreprise, Synbud, est donc lancée. Je pars dans une semaine à Shanghai pour un échange universitaire de 3 mois en entrepreneuriat & innovation en Asie durant lesquels nous continuerons de développer la boîte. Une fois rentrée, nous serons intégrés à l'incubateur d’emlyon business school. Je crois qu'il n'y a pas de meilleure aide pour réaliser mon projet professionnel !

  • Quels conseils donneriez-vous aux futurs étudiants du MS Entreprendre ?

N'écoutez que vos envies ! Essayez. Ratez…de nombreuses fois. Sortez de votre zone de confort !

Sophie PEYRAT-FORESTIER
Étudiante du MS Entreprendre Entreprendre et co-fondatrice de Synbud

Accès aux archives


Flux RSS Actualités
Flux RSS Evénements