Nous utilisons des cookies afin d'optimiser la conception et la performance de nos sites internet. En continuant à naviguer sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus sur nos cookies et la manière dont nous les utilisons.

Actualités et Événements...

Retour aux Actualités 14/05/2018

Harvard Global Case Competition 2018 : ils nous racontent

  • Pouvez-vous vous présenter ? Nous avons tous les cinq des parcours très différents mais avec pour point commun des cursus et expériences en finance. Nous avons tous la volonté d'exercer des fonctions dans le domaine du Corporate Finance, et plus précisément en M&A (mergers & acquisitions) et LBO (leveraged buy-out), c’est pourquoi nous nous sommes tournés vers le Mastère Spécialisé ® Ingénierie Financière. Nous réalisons actuellement nos stages de fin d’études dans des sociétés spécialisées en M&A, banques et direction financière d'entreprise. Brice est actuellement analyste M&A chez Pramex International, Quentin est analyste en financements structurés & LBO chez Banque Palatine, Anthony est analyste M&A chez Banque Hottinguer, Ducoeur chez Total et David chez Degroof Petercam Finance.
 

 
  • Pourquoi avez-vous souhaité participer au Harvard Global Case Competition ? Ce projet est à l’initiative de notre capitaine d’équipe, Ducoeur, qui avait déjà participé au Harvard Global Case Competition lors de la précédente édition, en 2017. Lorsqu’il nous a proposé de constituer une équipe pour l’édition 2018, nous n’avons pas hésité une seule seconde. Ce "study case" a une renommée internationale et nous confronte aux plus grandes business schools et universités du monde. Un challenge à coté duquel nous ne pouvions pas passer !
 
  • Comment s’est déroulée cette compétition ? La compétition s'est déroulée en deux phases. La première phase ayant pour objectif de sélectionner les 10 meilleures équipes (sur 70 inscrites) pour les conduire à l'étape suivante qui se déroule sur le campus de Harvard à Boston. L'étude de cas portait ainsi sur la prise de décision de LVMH quant à sa participation au capital d’Hermès et cela dans le contexte économique et financier de 2014. Nous devions répondre à la question : « Push forward or back down ». Nous avions une dizaine de jours pour travailler ensemble sur cette problématique et soumettre notre proposition. Cela nous a demandé de très nombreuses heures de travail afin d’arriver au résultat escompté. L’attente de l’annonce des résultats nous a semblé interminable. Nous avons appris avec grande joie notre sélection pour la finale ! La seconde phase consistait à aller défendre notre dossier lors d’un oral d’une vingtaine de minutes devant un jury composé de professionnels et de professeurs de la Harvard University. Le cadre ainsi que la concurrence étaient très impressionnants. Même si nous n’avons pas gagné, notre seule présence en finale était déjà une petite victoire à nos yeux. Nous sommes très fiers de notre prestation même si elle était perfectible.
 
  • Vos impressions et émotions ? Le travail à fournir le plus important pour le Harvard Global Case Competition a eu lieu en février, le mois le plus chargé au sein du Mastère Spécialisé ® Ingénierie Financière et également le plus dense compte tenu des entretiens de stage. Il a fallu jongler avec les contraintes de chacun et nous avons dû faire preuve de cohésion ainsi que de confiance au sein du groupe. Nous sommes très fiers de voir que notre travail a été reconnu par une si grande institution et d’avoir eu l’opportunité d'exposer et de défendre nos idées dans un cadre aussi prestigieux. Nous sommes heureux d’avoir relevé ce challenge et d’avoir porté notre école aussi haut lors de cette compétition. Nous espérons que les prochaines promotions feront encore mieux que nous !
 
  • Qu’est-ce que le MS® Ingénierie Financière vous a apporté dans cette compétition ? Lors du Harvard Global Case Competition, la technicité de notre travail a été reconnue, tant sur le plan financier que stratégique, et nous devons cela aux enseignements transmis lors du Mastère Spécialisé ® Ingénierie Financière. Par ailleurs, nous avons été habitués, au sein de notre formation, à délivrer des études de cas et travaux de groupe, notamment dans le cadre du module "Diagnostic Stratégique et Financier", ce qui nous a permis d'être très efficaces et de travailler en équipe.
 
  • Qu’est-ce que le Harvard Global Case Competition vous a apporté ? Nous avons rencontré une grande diversité de profils parmi les candidats et des visions différentes des métiers de la finance, que ce soit en M&A ou en Private Equity. Ces échanges et le cadre international de la compétition nous ont ainsi permis de nous rendre compte de l’impact qu'ont les différences culturelles sur la résolution de cas et la façon de voir/pratiquer la finance. Nous avons également appris à garder la tête froide et à ne pas se laisser impressionner par l’adversité : il faut être déterminé ! Par ailleurs, nous avons tissé des liens solides entre nous, nous ressortons de ce challenge grandis et forts de cette nouvelle amitié.
 
  • Un mot pour conclure ? Nous sommes très fiers d’avoir pu représenter emlyon business school dans cette compétition internationale. Nous sommes très reconnaissants du soutien qui nous a été apporté par l'école et les équipes du Mastère Spécialisé ® Ingénierie Financière. Cette aventure restera inoubliable, tant par la grandeur de l’évènement que par les rencontres que nous y avons faites.

Accès aux archives


Flux RSS Actualités
Flux RSS Evénements