Nous utilisons des cookies afin d'optimiser la conception et la performance de nos sites internet. En continuant à naviguer sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus sur nos cookies et la manière dont nous les utilisons.

Actualités et Événements...

Retour aux Actualités 13/03/2018

L’expérience entrepreneuriale de Milie, diplômée PGE et fondatrice de Lili.ai

Milie Taing est une diplômée 2011 du Programme Grande Ecole qui a depuis peu choisi l’entrepreneuriat. Avec sa startup Lili.ai, elle a déjà pu séduire les plus grands groupes hexagonaux. Le but de la startup est d’optimiser avec l’intelligence artificielle les plus gros projets (>10M d’euros)  des grandes entreprises.

Pouvez-vous présenter Lili.ai ?

Lili est une startup née en 2015, spécialisée en gestion de projets grâce à l’intelligence artificielle (IA). Nous travaillons avec de grands groupes sur des projets à plus de 10 millions d’euros. Aujourd’hui, les entreprises perdent une quantité phénoménale d’informations lorsqu’elles documentent leur projet. Notre mission est de les aider, grâce à l’IA, à trouver du sens dans la somme d’informations échangées, à identifier des schémas de pensée ou encore à réutiliser les connaissances liées à d’anciens projets, etc. D’une certaine façon, Lili ingurgite des milliers de données qui partent dans tous les sens avant de régurgiter une information structurée.

Vidéo de présentation de Lili.ai  

 

Comment est née Lili ?

Je travaillais pour une entreprise, à Vancouver, et dans le poste que j’occupais je m’apercevais que l’entreprise prenait énormément de retard à boucler certains projets et qu’il fallait innover pour centraliser l’information. J’ai présenté mon idée lors d’un concours auquel est venu assister le vice-président de l’entreprise. Il m’a félicitée et surtout mis le pied à l’étrier. Alors que la situation de l’entreprise n’était pas florissante, il m’a dit je te fais un cadeau : « je te licencie et je te verse un chèque personnel pour te lancer » ;)

Ensuite, il y a eu des rencontres extrêmement positives. Chez Airbus, j’ai pitché Lili et on m’a très vite proposé un prêt. Au ministère de l’Economie, j’ai rencontré la directrice innovation d’Areva qui très vite m’a signée une lettre d’intention pour un projet de poste.

Quel a été l’impact d’emlyon business school sur votre début de carrière ?

Énormément ! J’y ai bien sûr appris l’entrepreneuriat mais ces années m’ont aussi permis de prendre confiance en moi. J’ai compris qu’il ne pourrait ensuite rien arriver de grave dans ma carrière professionnelle, car je rebondirai toujours.

Votre souvenir le plus spécial à emlyon business school ?

Un jour, un professeur m’a conseillé d’aller « au bord du précipice » pour justement tester mes limites. J’ai beaucoup voyagé, changé fréquemment de villes et d’emplois avant de lancer Lili et, en plus d’avoir pris le virus du voyage, ça m’a apporté une forme de détachement.

En savoir plus sur lili.ai

Accès aux archives


Flux RSS Actualités
Flux RSS Evénements