Nous utilisons des cookies afin d'optimiser la conception et la performance de nos sites internet. En continuant à naviguer sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus sur nos cookies et la manière dont nous les utilisons.

Actualités et Événements...

Retour aux Actualités 29/03/2013

Trois questions à... Morgan Marquet, à propos du travail collaboratif mené dans le cadre du Mastère Spécialisé Conseil en Organisation

Morgan Marquet, étudiant du Mastère Spécialisé Conseil en Organisation nous raconte l'enquête sur les réseaux sociaux d'entreprise (RSE) réalisée avec ses camarades de promo, en association avec la chaire CICC-Volvo et le cabinet de conseil KnowledgeConsult.

QU’EST-CE QUE L’ENQUÊTE RSE ET EN QUOI CELA CONSISTE ?

Cette enquête a pour objectif de mettre en perspective des retours d’expérience en matière de gouvernance et conduite du changement, dans un contexte de mise en place de réseaux sociaux d’entreprise (RSE). Elle est réalisée par les étudiants du mastère spécialisé conseil en organisation, et ce en collaboration avec le cabinet de conseil en management KnowledgeConsult. Elle a été opérée auprès d’entreprises ayant une véritable expérience à partager en matière de RSE. L’échantillon est composé de 55 organisations. Les résultats seront présentés à EMLYON le 04 avril 2013 par Denis Servant, professeur au sein de cette même école et directeur de la chaire « capitalisation des connaissances interaction collaboration » - Volvo, et Denis Meingan, directeur associé de KnowledgeConsult. Une trentaine de personnes environ devraient participer à cet événement, et parmi lesquelles un représentant de Atos et Capgemini Consulting. L'objectif de cette enquête est d'aboutir sur la création d’une communauté de pratique spécialisée RSE dans le cadre du club interaction capitalisation collaboration, qui est associé à la chaire.

QUEL A ÉTÉ VOTRE RÔLE AU SEIN DU GROUPE?

Notre promotion de 22 étudiants avait pour objectif la réalisation de 22 entretiens de professionnels. Nous avons fonctionné en équipe projet. Répartis en 11 binômes, nous avions une mission « transversale », c’est-à-dire d’utilité commune pour toute la promotion, en plus de la passation de ses entretiens. Par exemple, en compagnie d’Ophélie Naudin, étudiante au sein de mon mastère, nous nous sommes occupés de créer le guide d’entretien, en collaboration avec KnowledgeConsult. Nous avons en parallèle effectué deux entretiens : Groupe SEB et Rhodia. D’autres binômes se sont chargés de réaliser une veille sur le marché des RSE, de rechercher des entreprises cibles, de coordonner les contributions des étudiants et d’établir les différents jalons. Nous avons fonctionné selon le mode collaboratif, en utilisant nous-même un outil de RSE pour partager des contenus et échanger sur le déroulement du projet. Nous avons également eu plusieurs points d'étapes, animés par Denis Servant et destinés à sonder l’état d’avancement de l’étude et ajuster nos actions.

QUE VOUS A APPORTÉ CETTE EXPÉRIENCE DANS LE CADRE DE VOTRE FORMATION?

Cette étude est une grande nouveauté dans le mastère spécialisé conseil en organisation ! C’est la première fois que des étudiants du programme s’associent à la fois à une chaire et à un cabinet de conseil pour réaliser une étude de cette ampleur. C’était un challenge assez risqué, car nous n’étions pas sûrs de parvenir à produire en « collectif » un travail de haute qualité. 
Je dirais que cette expérience m’a avant tout sensibilisé à l’importance du travail collaboratif dans les entreprises modernes. Nous sommes sur la voie de la « digitalisation » et nous devons avoir conscience des nombreux bénéfices mais aussi écueils qu’elle représente. En tant que futur consultant, je ne pouvais terminer mes études en ignorant ces nouvelles problématiques. D’un point de vue pédagogique, j’ai beaucoup progressé dans la passation d’entretiens. Les entretiens sont souvent le principal outil de consultant et ils requièrent beaucoup de pratique. Enfin, à un niveau plus personnel, cette étude a été l’occasion de mener un véritable projet en équipe et j’ai pu prendre conscience des difficultés qu’il y avait à coordonner les contributions de 22 personnes dans l’optique de répondre à la demande d’un commanditaire.

Accès aux archives


Flux RSS Actualités
Flux RSS Evénements