Nous utilisons des cookies afin d'optimiser la conception et la performance de nos sites internet. En continuant à naviguer sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies. En savoir plus sur nos cookies et la manière dont nous les utilisons.

Actualités et Événements...

Retour aux Actualités 10/04/2017

L’innovation sociale : engagement concret pour entrepreneur innovant

L’innovation sociale est un apprentissage essentiel des étudiants du Programme Grande Ecole – Parcours I.D.E.A. Ce programme forme des entrepreneurs et intrapreneurs de l’innovation qui seront amenés à gérer des projets dans un contexte ou avec des équipes de dimension internationale. À la différence des ONG ou organismes de secours, l’innovation sociale porte en elle la notion de pérennité puisqu’elle donne les clefs pour être nous-mêmes acteurs de l’amélioration de notre quotidien.

À Madagascar et en Palestine, deux étudiantes nous racontent leur expérience riche en apprentissage.

Un projet d’innovation sociale répondant aux enjeux d’une population

Les esprits innovants des élèves du programme sont formés pour s’adapter à un environnement complexe à travers une approche collaborative. Grâce notamment au Design Thinking, les étudiants développent leur transdisciplinarité dans des contextes variés.

Pendant leur première année, les étudiants développent des projets de plus en plus complexes, jusqu’à arriver au projet P3 « Innovation Sociale – be BoP » (Bottom of Pyramid). Pendant 3 mois, les étudiants sont immergés  dans un pays étranger de leur choix. En ONG ou dans une entreprise sociale, leur mission sera de répondre à un besoin social préalablement identifié.

Pour Alisson Grosdemange et Alice de Soultrait, le choix du pays répondait à une envie forte de découvrir ces destinations. Respectivement à Madagascar et en Palestine, les deux étudiantes ont fait de nombreuses recherches pour réaliser un audit de la situation sur place et identifier un besoin social auquel elles pourraient répondre. L’objectif ? Développer un projet d’innovation sociale pérenne et superviser sa mise en place avant de le confier aux acteurs locaux.

Au-delà de la concrétisation du Design Thinking, les étudiants développent alors leur sens de l’innovation, leur capacité d’adaptation, leurs qualités humaines et leur détermination.

Des innovations sociales au service de l’(agri)culture

Quand Alisson se rapproche de SPV Felana, une association malgache, elle identifie un besoin clair : améliorer l’accès à l’eau pour cultiver les terres toute l’année.

Alisson et son partenaire de projet proposent alors la solution du bélier hydraulique adapté aux conditions climatiques et agricoles. Après avoir construit et mis en place une première machine avec l’aide de la population locale, l’objectif des deux étudiants fut d’étendre cette technologie à toutes les terres nécessiteuses. Pour cela, ils ont rédigé un guide de construction et d’utilisation, contacté la presse pour diffuser l’information et communiqué la technologie aux ingénieurs de la mairie.

De son côté Alice de Soultrait a souhaité développer un projet artistique avec des enfants au Moyen-Orient. Grâce au centre culturel en lien avec un camp de réfugiés, elle a pu monter une pièce de théâtre fondamentalement pluridisciplinaire avec les enfants du camp. En savoir plus sur l'article

Accès aux archives


Flux RSS Actualités
Flux RSS Evénements